facebook

Une maman le coeur brisée...

Bonsoir,

Je suis une maman qui doit apprendre à vivre avec le pire des cauchemars... Ma fille de 28 ans a reçu un diagnostique de cancer du sein triple négatif et elle débute sa chimio ce vendredi et je ne sais tellement pas comment faire pour faire ce qu'il faut.. J'ai le coeur brisé...
Commentaires
Bonjour Platine,
Ma maman a eu le cœur brisé après l'annonce de mon cancer du sein alors que j'avais
à peine 30 ans. Le cœur brisé également car mes parents demeurent en France et moi ici à Montréal...
Si tu as besoin de parler ou plutôt ta fille, tu peux lui dire de me contacter. Je fais partie de plein de groupes et de Fondations. Si vous voulez des informations pour vous aider, je connais pas mal d'organismes. Je suis très impliquée pour la lutte contre le cancer du sein.
Régulièrement, je suis contactée par des jeunes femmes qui sont tombées sur mon blog ou qui m'ont vu ou entendu dans des témoignages.
Ce n'est pas facile pour la personne atteinte mais pour l'entourage aussi. On est souvent dans l'inconnu et toutes sortes de questions viennent et parfois, on ne pense pas à poser toutes les questions nécessaires.
Bon courage à vous tous, restez unis et je vous envoie beaucoup de force
Bonjour Platine,

C'est vraiment difficile de savoir que des jeunes femmes ont à passer à travers le cancer du sein. J'ai 62 ans et eu un cancer du sein en 2016 et à chaque fois que je voyais une jeune femme atteinte, je me trouvais chanceuse dans ma malchance de l'avoir eu après avoir élevé ma famille. Il y a en beaucoup avec de jeunes enfants qui doivent passer au travers avec leur quotidien bien occupée!

Je te comprends comme mère, ca nous arrache le coeur de voir nos enfants malades.
Elle a la chance d'avoir une mère qui va l'aider mais aussi la supporter donc il faut être très forte et rester à sa place là-dedans. Ne pas aller au delà de ses forces.

J'ai même vu une dame âgée de 76 ans qui accompagnait sa fille dans la cinquantaine à sa chimio et et c'est elle qui s'en occupait à la maison. J'étais vraiment épatée de voir que petite dame frêle trouvait la force de prendre soin de sa fille. Elle tenait à s'en occuper.

Je vous souhaite à toutes les deux, la meilleure des chances.
On est là, pour vous supporter.


Bonjour! Je suis âgée de 30 ans et j'ai eu mes résultats de biopsie aujourd'hui, j'ai un cancer in situ. Je suis légèrement plus âgée que votre fille, et j'imagine comme ça doit être éprouvant pour une maman. À mon avis, un coeur de mère doit lui aussi pouvoir s'exprimer. Soyez là pour elle, mais parlez-en aux gens qui sont proches de vous qui vous soutiendront à leur tour. Aussi, parfois les mots manquent pour offrir le support, mais gardez en tête que déjà votre présence lui emmenera amour et réconfort, seule une maman peut apporter ça
Dernier point: ma mère faisait TRÈS attention à micromanager ma nourriture, à me faire manger de bonnes choses. Oui, les légumes c'est bon pour le corps, mais parfois, une bonne frite (maison, un minimum de santé quand même) ou des biscuits au chocolat c'est bon pour l'esprit!!!!
D'ailleurs, au moment de commencer la chimio (et durant toutes les autres épreuves) je rêvais d'avoir une amie de mon âge dans la même situation que moi, ou ayant vécu mes épreuves, avec qui parler. De mon âge, car le cancer du sein à 22 ans et à 40 ans c'est complètement différent. Accessible, car il y en a, mais ce sont des filles ''populaires'' sur les réseaux sociaux, donc inatteignables pour une conversation régulière. Si ta fille désire la même chose, laisse-moi savoir et il me fera plaisir de me faire une nouvelle amie.
Bonjour. Je m'appelle Maryse et j'ai eu un diagnostique de cancer du sein le 30 novembre 2016, j'avais à peine 22 ans. J'habitais encore chez mes parents, qui sont toujours mariés, et avec ma soeur. Tu peux comprendre que ma mère a aussi trouvé très difficile de voir sa petite fille dans cette situation. J'ai fais de la chimio cet hiver, puis j'ai eu ma chirurgie, puis j'ai fais de la radio cet été et je suis sous traitements hormonaux pour 5-10 ans (pilules quotidiennes, injections mensuelles et traitement Herceptin intraveineux aux trois semaines.)

Ma maman était avec moi dans tout le processus, elle venait à tous mes rdv médicaux et est venue à presque toute mes chimios. Elle a avait le luxe de pouvoir arreter de travailler tout en gardant son emploi et nous ne sommes pas riches mais mon père fait un bon salaire. Elle mettait beaucoup d'efforts pour m'aider à la maison, je la remercie infiniment d'avoir cuisiné tous mes repas, mêmes ceux que je n'arrivais pas à manger, et malgré toutes mes demandes loufoques (car le goût est altéré pas la chimio). Par contre, après quelques mois, elle a commencé à être malheureuse, a en mettre trop sur ses épaules. Moi, j'allais bien. Moi, j'étais malade comme un chien pendant une semaine et demi, ensuite j'allais travailler et j'allais au gym, ma vie continuait. Elle, elle se rendait malade de toujours y penser. Moi, j'ai commencé a avoir besoin d'espcae, besoin qu'elle me laisse tranquille, qu'elle me laisse vivre ma souffrance pcq parfois ça ne va pas, mais il n'y a rien a faire.

Mon conseil serait d'être présente pour elle lorsqu'elle en a besoin, être disponible, mais sans être trop dans ses plates-bandes. Elle va vivre des choses qui malheureusement et heureusement vont la changer complètement. Elle aura besoin de moments pour comprendre tous ces changements et pour apprendre à connaitre la nouvelle personne qu'elle est. Elle a besoin de toi comme sa maman qui est là pour l'aider, pas comme sa maman qui est trop triste et qui se rend malade. J'ai déménagé au début de la radiothérapie, cela a aidé notre relation et ça l'a aidé a lacher prise malgré elle.

Conseil général pour la famille: vivez votre peine c'est important, mais après, resaisissez-vous. À la tombée de mon diagnostique, les gens autour de moi étaient plus tristes que moi, je ne pouvais pas compter sur eux car ils comptaient sur moi pour être forte. je leur ai dis que ça be fonctionnait pas, car c'est moi qui doit avoir une épaule sur qui pleurer et un entourage sur qui m'accoter. Pas le contraire!

Voilà, j'espère que ça t'a aidé.
Connexion au forum
 

 
Désirez-vous vraiment
signaler ce commentaire?
 

JOIGNEZ LA DISCUSSION

Je suis déjà inscrite
Pas encore membre? Inscription J'ai perdu mon mot de passe Entrez votre courriel dans le champ utilisateur et un nouveau mot de passe vous sera envoyé

Inscription

Je suis une nouvelle utilisatrice

Ce forum de discussion a été créé afin de vous permettre d’échanger sur divers thèmes en lien avec le cancer du sein et de vous aider à trouver des réponses à vos questions, peu importe où vous habitez.

S'inscrire au forum Pourquoi s’inscrire? En savoir plus